Contactez-nous 0489/12-73-07|info@bruxelles-coach.be
­

Aide aux enfants après le divorce des parents – Comment le rassurer

L’idée forte à faire passer est que l’on ne peut divorcer de ses enfants. Le couple parental reste uni même si le couple conjugal est en crise. Pour que sa sécurité de base ne soit pas trop malmenée, un enfant doit sentir que l’intégrité du couple parental est maintenue et qu’il grandira entouré de l’appui maternel et de l’appui paternel dans leurs différences. Il a besoin de savoir que ses deux parents seront responsables de son éducation et de son cadre de vie, qu’ils prendront ensemble les décisions le concernant, qu’il pourra voir son père et sa mère aussi souvent qu’il en aura besoin et qu’ils tiendront, dans la mesure du possible, un discours commun. Il est donc essentiel de se mettre d’accord sur l’organisation pratique de sa future vie avant de lui parler du divorce. Tant qu’il subsiste des désaccords sur les modalités de garde, mieux vaut ne rien dire.

Vous êtes séparée du père (de la mère) de vos enfants, et vous vous apprêtez à emménager avec votre nouveau compagnon (nouvelle compagne) : certes, vous nagez dans le bonheur, mais cela représente un grand changement dans la vie de vos petits. Ne vous attendez pas à ce qu’ils s’enthousiasment de cette situation, et à ce qu’ils accueillent votre ami(e) et ses enfants à bras ouverts. Soyez donc patient(e), laissez-leur le temps d’apprivoiser cette famille, de s’habituer à cette nouvelle vie. Ne leur demandez pas de partager votre bonheur d’emblée. Ils peuvent réagir au départ par le rejet car ils ont besoin d’un temps d’adaptation. Montrez-vous tolérant(e), c’est le meilleur moyen pour que vos enfants finissent par adopter leur nouvelle tribu. Un seul mot d’ordre : le respect. Voilà un principe que l’on doit absolument appliquer dans toute famille recomposée pour que ça se passe bien. Car si vos enfants ont le droit de ne pas aimer famille, ils doivent néanmoins la respecter.

« T’es pas ma mère ! » Ou « t’es pas mon père ! » Quelle belle-mère ou beau-père n’a pas entendu cette phrase de la bouche des enfants de son nouveau partenaire ? Certes abrupte, cette vérité est pourtant indéniable. Rappelez-vous que pour eux, vous avez déjà pris la place de leur parent. Notre coach vous propose d’une part de vous aider à composer un autre rôle, très délicat et parfois ingrat, celui des beaux-parents : présents et bienveillante.

D’autre part, de vous aider à préserver l’harmonie de votre couple. En effet, à l’origine de la nouvelle famille se trouve votre couple. Pas facile de passer du jour au lendemain de l’intimité d’une relation à deux, à une vie de famille ! Conflits, reproches, jalousies, stress lié au changement… Votre belle histoire d’amour risque d’être très vite menacée par les difficultés de la recomposition familiale. Vous vous devez donc de préserver votre relation.