Contactez-nous 0489/12-73-07|info@bruxelles-coach.be
­

Comment reprendre une vie sociale après un accident

La difficulté de la condition humaine et la fragilité des êtres au travers des épreuves pouvant leur être imposées sont particulièrement mises en lumière lors des accidents de la vie. L’homme par nature construit et se construit. Vie affective, professionnelle, plaisir à découvrir et à créer, acquisition de nouvelles connaissances, transmission de son savoir et de ses valeurs sont autant d’éléments clefs qui permettent brique après brique de donner du sens à ce qu’il accomplit. Il ne conçoit et n’imagine son futur qu’au travers de cette perspective qu’il projette et élabore minutieusement. Mais cette trajectoire « idéale » peut être singulièrement contrariée par quelque funeste imprévu. Stoppant net son vol, la violence de l’accident et la brutalité du choc le plaquent soudainement devant le mur du handicap. Devoir se découvrir quelqu’un d’autre dans un environnement totalement bouleversé le confronte à l’inadmissible et à l’insupportable. Voir toute l’œuvre d’une vie réduite d’un éclair à néant le plonge dans un sentiment de révolte, d’injustice et de tristesse. Passé ce douloureux « réveil », comment alors surmonter ce qui semblait être insurmontable, comment ré-imaginer et reconstruire un futur en remobilisant toutes ses forces et ses capacités ?

Le handicap physique ou psychique survenant après un accident est une réalité qui concerne de plus en plus de personnes. C’est donc l’histoire de nombreux parcours de vie, où se succèdent, après l’annonce du diagnostic, de longs moments de doute et d’abattement, ponctués çà et là de sombres perspectives et d’idées les plus noires.
Pourtant, nombreux décident de vivre et parviennent au fil du temps à retrouver la confiance et à éclairer leur parcours grâce à une bonne gestion de leurs émotions.

Comment évoquer de façon générale les parcours de vie suite à un accident ou une maladie handicapants, lorsque la réalité du handicap nous ramène à des situations et à des perceptions particulières, à un ressenti propre à chacun comme une réorientation professionnelle adaptée à leur nouvelle situation ?

Il existe plusieurs modèles théoriques définissant les phases et le chemin parcourus après la survenue d’un handicap. Ces modèles sont comme des repères, mais dans la pratique, rien n’est figé ; chacun suit sa propre trajectoire. Au sortir de l’accident, et avant même d’envisager l’avenir, la personne accidentée peut donc être confrontée tout au long de son parcours à plusieurs étapes. De l’annonce du handicap et du choc qui s’ensuit, à l’initiation au deuil d’un corps perdu, ce parcours pourra emprunter le chemin du déni, de la révolte, de l’acceptation avant d’envisager celui de la reconstruction et de la « résilience ».