Contactez-nous 0489/12-73-07|info@bruxelles-coach.be
­

Crise de l’âge

Démon de midi ou crise de la quarantaine, autant d’appellations qui se réfèrent à ce phénomène étrange qui fait flamber à nouveau le désir du changement et de la liberté à un âge clef. Une liberté qui a été longtemps enterrée sous le lourd fardeau de la responsabilité, de nos engagements, de nos devoirs…
C’est alors que vous pouvez avoir envie de tout balancer, même ce que vous avez construit pendant des années! Est-ce la peur des années qui nous filent entre les mains sans pouvoir faire quelque chose? Est-ce la jeunesse qui disparait devant nos yeux? Est-ce la nostalgie de l’âge et de la vie sans contrainte? … Les causes sont variées mais les conséquences peuvent être terribles… Comment donc gérer la crise de la quarantaine?

La crise de la quarantaine : symptômes de ce qu’on appelle aussi démon de midi

Un couple, dont les conjoints sont heureux l’un avec l’autre depuis des dizaines d’années, se réveille un jour sur une réalité amère: l’un des conjoints manifeste des symptômes qui viennent remettre en cause toute leur relation!

Il s’agit ici des signes de la crise de la quarantaine ou démon de midi qui s’articulent autour de différents éléments:

  • temps du bilan de sa vie, doutes et désorientation;
  • mauvaise humeur, irritabilité et crises de colère;
  • expression permanente du besoin de changement, de plus de liberté et même parfois un besoin de plaire;
  • sentiment d’être inutile et de n’avoir rien fait de sa vie…

Attention donc à cette période critique ! La peur du vieillissement, de la perte de son attirance, de la ménopause, des rides, du départ des enfants… sont autant de facteurs qui intensifient ce sentiment de mal être.

La crise de la quarantaine: des conséquences à ne pas minimiser…

La crise de la quarantaine peut amener à commettre des folies (l’adultère, la séparation brutale avec son conjoint, par exemple), en menaçant la stabilité de son couple et en ne tenant plus compte de l’effort dépensé durant de longues années pour bâtir un heureux foyer. La vie à deux prend un aspect d’égoïsme et d’indifférence envers l’autre. Sous divers motifs, volonté de changer sa vie, de rajeunir, de récupérer le temps perdu ou d’inaugurer un nouveau départ vers la liberté, le démon de midi est là pour vous détourner des objectifs que vous vous étiez fixés à la base.

La crise de la quarantaine: comment gérer ce phénomène
Les conseils dans ce cadre sont là pour vous aider à y voir plus clair dans ce qui se passe et vous rappeler vos objectifs:

  • En savoir plus sur ce phénomène: lire, consulter et parler de ça avec votre conjoint. Connaître l’origine de son mal être permet une meilleure vision pour pouvoir cerner les complications et trouver les moyens pour le vaincre;
  • Parler avec votre conjoint de vos soucis et de vos rêves qui vous hantent, à condition que l’autre soit disponible, solide et prêt à vous accompagner;
  • Faire face tous les deux à cette crise et ne pas baisser les bras ou adopter la stratégie de l’autruche: il faut traverser la crise pour en sortir!
  • Se rappeler les bons souvenirs et planifier des sorties et voyages dans les mêmes endroits qui ont vu naitre les heureux moments de votre vie;
  • Trouver de nouveaux objectifs communs à réaliser. L’oisiveté et la routine tuent la relation;
  • Trouver des moyens pour vous faire plaisir, retrouver une certaine estime de vous sans mettre en danger toutes ces années passées;
  • Eviter les reproches ou les remarques blessantes sur les comportements de votre conjoint ainsi que sur ses capacités qui deviennent naturellement un peu réduites par rapport à celles des débuts de sa jeunesse: prenez d’abord soin de vous car si vous vous sentez bien vous-même, vous verrez votre conjoint avec un regard plus juste;
  • Aller voir un spécialiste qui peut vous guider…

Sachez simplement que cette crise peut être un phénomène de passage qui ne dure pas longtemps si elle est bien prise en main. C’est aussi l’occasion de se libérer de certaines contraintes que vous vous étiez imposées et qui finalement n’ont plus lieu d’être, de vous trouver de nouveaux moyens pour vous épanouir.